Blog

De la sauge au jardin: conseils et astuces d’un pro des herbes

De la sauge au jardin: conseils et astuces d’un pro des herbes

Fabian Bernhardsgrütter est l’expert du jardin d’herbes aromatiques RAUSCH. Cela fait 20 ans que ce jardinier-paysagiste de formation s’occupe de nos espaces verts à Kreuzlingen. Il connaît précisément les besoins de chacune des herbes afin qu’elles puissent s’épanouir pleinement et sait toujours quand les récolter. Il nous livre ici ses conseils et astuces concernant la sauge.

 

Fabian, pourquoi la sauge devrait-elle être cultivée dans tous les jardins selon toi?

La sauge est une herbe extrêmement variée. On lui connaît notamment des vertus en tant que plante médicinale, car comme son nom l’indique, sauge vient du latin «salve», qui signifie «guérir».

Elle dispose de propriétés curatives intéressantes: elle a un effet anti-inflammatoire et germicide, elle apaise les crampes, elle est efficace en cas de transpiration excessive et elle atténue les troubles digestifs.

Les femmes l’utilisent aussi traditionnellement pour les symptômes menstruels et pour arrêter l’allaitement en douceur. Par ailleurs, son arôme particulier se marie parfaitement aux plats méditerranéens, si bien qu’elle est incontournable, tant au jardin que dans l’assiette!

Fabian, der Gärtner des RAUSCH Gartens in Kreuzlingen, weiss wie man Salbei am besten pflegt.

Fabian, le jardinier du jardin d'herbes aromatiques RAUSCH à Kreuzlingen, sait exactement comment entretenir au mieux la sauge.

 

A quoi faut-il faire attention avec la sauge?

Il faut avoir conscience que la sauge vient du bassin méditerranéen pour être en mesure de répondre parfaitement à ses besoins. Ainsi, elle aime les emplacements ensoleillés. Il est important qu’elle ait un sol riche et perméable et il est donc recommandé d’enrichir la terre de compost une fois par an.

Comme pour toutes les herbes méditerranéennes, la sauge doit être taillée au printemps, c’est-à-dire fin mars/début avril, afin d’être moins sensible au gel. Elle peut néanmoins rester dehors toute l’année, à condition d’être à l’abri du vent grâce à un emplacement près d’un mur par exemple.

La meilleure période pour récolter les feuilles s’étend de mai à août, avant l’apparition des fleurs. Peu de gens le savent, mais une sauge qui fleurit abondamment n’est pas bon signe: cela indique un manque de nutriments et une mort imminente. Aussi ravissantes que soient ses fleurs, nous, jardiniers, préférons ne pas en avoir.

Tut bei Halsweh und Erkältungen gut: Eine Tasse frischer Salbeitee.

Nous voulons en effet que la puissance de la sauge reste concentrée dans ses feuilles, là où résident tout son arôme et ses propriétés. Si elle est bien entretenue avec un apport d’engrais annuel, la sauge dispensera ses bienfaits pendant de nombreuses années. Sans engrais, il faudra la remplacer au bout de quatre ans maximum.

 

Comment puis-je utiliser la sauge?

J’utilise volontiers la sauge en cas de maux de gorge légers. Mettre une feuille de sauge fraîche en bouche apaise les douleurs et me permet de poursuivre mon travail en toute tranquillité. Les feuilles de sauge sont également bénéfiques sous forme d’infusion, en boisson ou en gargarisme. Mâcher des feuilles de sauge aide aussi en cas de saignement et d’inflammation des gencives.

Je recommande par ailleurs de faire sécher les feuilles de sauge du jardin afin de pouvoir en profiter toute l’année. Il suffit pour cela de disposer les feuilles sur du papier journal et de les laisser sécher une dizaine de jours, entre 21 et 27 degrés. On peut ensuite les conserver dans un récipient hermétique, à l’abri de la lumière. Toutes les propriétés de la sauge sont ainsi préservées pendant un an maximum.

Cheveux blonds: comment en prendre soin

Les blondes s’amusent plus – du moins si l’on en croit la publicité. Mais, aussi apprécié soit-il, le cheveu blond nécessite une attention et des soins particuliers. Dans cet article, nous vous livrons quelques astuces pour conserver pendant longtemps une chevelure rayonnante – comme si vous sortiez de chez le coiffeur.

 

Les cheveux décolorés sont fortement sollicités.

S’ils ont été décolorés, surtout par un procédé chimique, les cheveux ont tendance à être cassants et poreux. Pas étonnant quand on sait à quel point le processus d’éclaircissement est agressif. La décoloration implique de blanchir le cheveu, autrement dit de le dénuer de ses pigments originels.

Durant ce processus d’éclaircissement, les cheveux prennent des nuances rouges, orange puis jaunes, avant d’atteindre la couleur souhaitée. Idéalement un blond éclatant.

 

Pourquoi les cheveux blonds ont-ils tendance à jaunir?

Si le processus d’éclaircissement est interrompu trop tôt, les pigments restants entraîneront un jaunissement disgracieux. La chaleur ainsi que l’eau salée ou chlorée peuvent également accentuer cet effet. Les cheveux fraîchement décolorés ou grisonnants sont particulièrement sujets au jaunissement.

Cependant, même lorsque le processus de décoloration s’est parfaitement bien déroulé, les cheveux blonds ou gris ont tendance à développer une nuance jaunâtre par la suite. Celle-ci apparaît notamment lorsque les colorants froids de la coloration sont délavés.

De plus, le lavage quotidien des cheveux peut être à l’origine du jaunissement car l’eau dure du robinet contient des minéraux et des métaux qui peuvent affecter la teinte de la chevelure.

 

Fini le jaunissement!

Comment me débarrasser d’un jaunissement disgracieux? Le moyen le plus simple d’éliminer un léger jaunissement ou de rafraîchir un blond froid est d’utiliser un shampoing dit argenté, tel que notre SHAMPOOING ÉCLAT ARGENTÉ à la sauge. Celui-ci contient des pigments violets qui neutralisent le jaunissement.

Pour finir, le baume traitant, parfaitement adapté, permet de renforcer l’effet anti-jaunissement. De plus, celui-ci rend les cheveux mouillés plus souples, résistants et faciles à démêler.

 

De la kératine végétale pour une meilleure protection.

De manière générale, les cheveux blonds sont fortement abîmés par le processus de décoloration chimique. Ils perdent en hydratation, deviennent secs et cassants. Pour y remédier, vous pouvez effectuer au moins une fois par semaine un soin en profondeur, afin de restaurer la structure capillaire et contribuer au maintien de cheveux sains.

Nous recommandons à cet effet notre MASQUE ÉCLAT ARGENTÉ à la sauge. Celui-ci contient de la kératine végétale, qui restaure la structure capillaire de l’intérieur, prévient les cassures et protège la chevelure des agressions extérieures.



La kératine végétale est une micro-protéine qui repose sur des protéines purement végétales. Elle pénètre dans la cuticule jusqu’au plus profond de la couche fibreuse, où elle fournit au cheveu les protéines qui lui font défaut. Ce soin permet de réduire au minimum l’impact des facteurs de stress, tels que la décoloration, le coiffage et les agressions extérieures, et de prévenir les dommages capillaires ainsi que le vieillissement prématuré des cheveux.

Cette combinaison de soin intensif et anti-jaunissement est absolument unique: raison pour laquelle nous aimons tant notre ligne violette. Enfin, le SHAMPOOING et le BAUME ÉCLAT ARGENTÉ à la sauge contiennent eux aussi de la kératine végétale.

 

Une protection complémentaire contre la chaleur.

Pour protéger les cheveux blonds, évitez toute source de stress thermique – lisseur, sèche-cheveux ou exposition directe aux rayons du soleil. En été, veillez à porter un chapeau ou à appliquer une protection anti-UV pour cheveux.

Conseil de pro: appliquez le MASQUE ÉCLAT ARGENTÉ à la sauge sur vos cheveux mouillés, et enroulez-les dans une serviette. Ainsi, vous offrez à vos cheveux un soin intensif pendant vos bains de soleil. Pour finir, n’oubliez pas de rincer abondamment.

 

Mon rituel de soin personnel.

Pour encore plus de soin au quotidien, nous vous recommandons un massage du cuir chevelu. Nous avons élaboré notre TONIQUE CAPILLAIRE ÉCLAT ARGENTÉ à la sauge spécialement pour les cheveux blonds et gris.

Des massages réguliers contribuent au maintien de cheveux vigoureux et sains. A l’huile de sauge suisse et aux extraits naturels d’ortie, de plantain, d’écorce de chêne, de tabac et de joubarbe pour un cuir chevelu renforcé et rafraîchi.

 

Notre soin pour un blond froid.

 

Fabriquer son propre déodorant à la sauge : voilà comment!

Grâce à son effet rafraîchissant et antibactérien, la sauge est l’herbe idéale pour les chaudes journées d’été. Nous utilisons ces propriétés pour fabriquer notre propre déodorant à la sauge.

Kräuterkeller, le blog de nos voisins de Singen entièrement consacré aux herbes, nous explique comment, avec seulement trois ingrédients, on peut fabriquer facilement une alternative naturelle aux déodorant classiques.

Utilisation: appliquez le déodorant maison sous vos aisselles après la douche ou le bain et massez pour faire pénétrer. Il est également parfait pour obtenir un effet rafraîchissant à tout moment de la journée.

Important: ce déodorant est idéal pour une transpiration faible à normale. Si vous utilisiez des déodorants contenant de l’aluminium, il se peut que vous constatiez une odeur de transpiration inhabituelle en passant au déo-dorant naturel. L’important est de persévérer! Votre corps régulera sa production de sueur en quelques jours.

Un partenariat dans les bons comme dans les mauvais moments

RAUSCH AG KREUZLINGEN vient en aide aux victimes de l’explosion à Beyrouth.

Le 4 août 2020, une violente explosion est venue secouer le port de Beyrouth, ravageant ainsi une grande partie de la ville. Plus de 300 000 personnes se sont soudainement retrouvées à la rue. Ces Libanais ont perdu leur maison, leurs biens et parfois aussi, leurs proches. Robert Kahn, Export Manager chez RAUSCH, connaît bien la capitale. Le 17 octobre 2019, lorsque l’agitation a commencé, il s’y rendait pour la dernière fois afin de discuter sur place de la stratégie commerciale de RAUSCH avec les partenaires de distribution.

Lorsque Robert a eu vent de la catastrophe, il a immédiatement contacté ces derniers à la Food and Drug Cooperation (FDC) pour savoir comment ils allaient. L’entreprise n’est certes pas directement touchée, mais elle emploie des personnes qui ont perdu leurs proches. Profondément bouleversé, Robert a proposé son aide. D’un commun accord avec le management de RAUSCH et la FDC, ils ont décidé de faire livrer à Beyrouth 24 000 bouteilles de shampooing RAUSCH par container maritime. Avec d’autres soutiens, ils vont également rassembler une aide humanitaire. Celui-ci sera envoyé directement aux personnes touchées, sans besoin de procédure bureaucratique.

 

Chez RAUSCH, nous ne voulons pas abandonner les Libanais, aussi nous avons décidé de leur apporter une assistance essentielle.

Tensioactifs: voici comment ils protègent votre peau.

Que sont les tensioactifs?

Les tensioactifs sont des «substances détergentes» qui comptent parmi les composés chimiques les plus répandus dans les foyers. Ils veillent à ce que les particules de saleté que l’on trouve sur le linge, la peau, la vaisselle et bien d’autres surfaces puissent être éliminées. S’ils y parviennent, c’est qu’ils sont en mesure de lier des saletés lipidiques insolubles avec des molécules d’eau et ainsi de s’en débarrasser. Aussi, les tensioactifs sont indispensables dans de nombreux produits cosmétiques comme les shampooings, les gels douche, les crèmes et le maquillage. Toutefois, les tensioactifs n’ont pas tous la même intensité. Il est judicieux de choisir ses produits nettoyants avec soin.

 

Pourquoi les tensioactifs sont-ils sous le feu de la critique?

Certains tensioactifs présentent un pouvoir nettoyant particulièrement élevé, mais avec pour effet de potentiellement attaquer la barrière acide naturelle de la peau. Cette dernière va ainsi laisser passer bien plus de substances étrangères et présenter parfois des réactions avec des zones sèches et squameuses. Les muqueuses aussi sont susceptibles d’y réagir de manière sensible; cette sensation bien connue des yeux qui piquent constitue un effet concomitant typique. Dans les produits cosmétiques notamment, il est primordial de n’utiliser que des tensioactifs doux afin de ne pas irriter la peau. Comment les reconnaître? De manière générale, on peut dire que si le produit mousse abondamment, il y a certainement des tensioactifs agressifs, tandis que les tensioactifs du sucre et de la coco moussent moins et sont donc plus doux pour la peau.

 

Quels sont les tensioactifs que RAUSCH utilise dans ses produits?

Chez RAUSCH, nous utilisons des tensioactifs doux soigneusement sélectionnés, confectionnés à partir de matières premières renouvelables. Ils conviennent parfaitement pour nettoyer et nourrir la peau, ainsi que le cuir chevelu.

 

Extrait de bois de Panama

(Quillaja saponaria extract) présente une teneur élevée en saponines, acide oxalique, en acide quillaïque, en substances amères et en amidon. Il s’agit d’une substance détergente naturelle, extraite selon un processus que RAUSCH a mis au point.

 

Sodium Laureth Sulfat

Un tensioactif doux de grande qualité à base d’huile de palmiste «Mass Balance»* (Elaeis guineensis L.) et d’huile de coco (Cocos nucifera L.) confectionné avec une teneur élevée en acides gras saturés, tels que l’acide laurique (44%), en acide myristique (17%) et en acide palmitique (8%). Une substance détergente anionique douce. A ne pas confondre avec le laurylsulfate de sodium qui fait partie des tensioactifs agressifs et qui se révèle particulièrement inadapté aux peaux sensibles.

 

Tensioactif de sucre

(Lauryl Glucoside) confectionné à base d’amidon de maïs (Zea mays L.) et d’huile de coco (Cocos nucifera L.). Substance détergente non ionique particulièrement douce.

 

* En tant que membre engagé de la «Table ronde sur l’huile de palme durable» (RSPO), nous misons exclusivement sur du lauryl éther sulfate (INCI: Sodium Laureth sulfate) certifié «Mass Balance» et soutenons ainsi directement la culture durable d’huile de palme et de palmiste certifiée. Grâce aux contacts étroits avec des fournisseurs de matières premières soigneusement sélectionnés, à un échange continu et à notre intransigeance quant à la durabilité de nos sources, nous avons réussi à atteindre ici un nouveau standard.

 

 

«Je suis fan de la marque RAUSCH»

Cette interview de Thomas Griesser est parue le 13 octobre 2020 dans le quotidien St. Galler Tagblatt.

 

Vous êtes délégué du conseil d’administration de RAUSCH AG KREUZLINGEN depuis trois ans. A présent, vous portez temporairement la casquette de CEO. Pourquoi?

Rolf G. Schmid: Je suis fan de cette marque. Les produits me plaisent. En trois ans, j’ai appris à bien connaître les Baumann, la famille des propriétaires. Marco Baumann a été renvoyé du conseil d’administration au printemps et, avec le départ de Lucas Baumann qui était CEO, la famille et l’entreprise sont désormais dans une situation où elles ont besoin de soutien. Je suis prêt à les aider.

 

Vous avez déjà été CEO de manière temporaire en Suisse orientale, au sein de l’entreprise d’ennoblissement textile Cilander à Herisau, dont vous avez présidé le conseil d’administration.

C’était il y a un an et demi, lorsque le directeur Vincenzo Montinaro a démissionné. J’ai repris son poste pendant environ six mois, avant que son successeur Burghard Schneider ne prenne ses fonctions. Cela a bien fonctionné.

 

RAUSCH met en avant votre expérience dans l’industrie des biens de consommation, acquise en 20 ans à la direction de Mammut Sports Group, une entreprise dédiée aux sports de montagne. Les articles d’activités de plein air n’ont toutefois rien à voir avec les soins capillaires. Comment cela peut-il fonctionner?

Mammut propose des casquettes pour couvrir la tête et les cheveux (rires). C’est vrai, il n’y a pas beaucoup de points communs. Je ne suis pas non plus un spécialiste de ces produits. Mais je n’ai pas besoin de l’être, car nous avons, chez RAUSCH, suffisamment de collaborateurs expérimentés qui travaillent chez nous depuis de nombreuses années. Je dois connaître la situation, les canaux de vente et les clients – et je les connais.

 

Pourquoi la société RAUSCH a-t-elle besoin d’une solution intermédiaire et ne dispose-t-elle pas d’un successeur idéal pour remplacer Lucas Baumann?

Trouver le bon candidat ou la bonne candidate n’est pas si simple. Lucas Baumann souhaite désormais changer de carrière et nous ne sommes pas prêts à le remplacer. Avec moi, nous avons une solution intermédiaire et je ne suis pas nouveau dans l’entreprise. En tant que délégué du conseil d’administration, je connais plutôt bien l’entreprise, y compris le volet opérationnel.

 

Combien de temps devrez-vous occuper le poste de CEO intérimaire?

Nous n’avons pas entamé de recherche professionnelle. Cela peut durer plus longtemps que prévu, mais nous pouvons aussi avoir un coup de chance. Je resterai autant de temps que cela est nécessaire. Ensuite, je me focaliserai de nouveau sur mon mandat de délégué du conseil d’administration.

 

RAUSCH a embauché un nouveau manager et attend une nouvelle professionnalisation de sa part. A quels niveaux exactement?

Au niveau de la numérisation, d’une part. Nous voulons numériser les procédés pour être plus rapides et plus efficaces dans l’exécution des tâches. Nous avons encore un très grand potentiel à exploiter au niveau de l’automatisation de la production. Il s’agit aussi d’utiliser Internet comme canal de vente supplémentaire. Nous pensons ici à notre boutique en ligne, mais aussi à nos partenaires commerciaux qui achètent toujours plus en ligne. Pour cela, ils ont besoin d’autres informations, de vidéos pour leurs chaînes sur les réseaux sociaux, etc.

 

Dans quels domaines RAUSCH peut-elle également s’améliorer?

Dans le développement durable. Nous pouvons encore faire des choses, notamment concernant le conditionnement et le procédé de fabrication. Sur ce dernier point, je ne parlerais pas d’amélioration, car nos produits sont déjà proches de la nature. Mais les besoins de nos clients changent et nous devons suivre le rythme. Avec notre service développement, nous sommes très bien préparés.

 

Quelles autres compétences le nouveau directeur, ou la nouvelle directrice, doit-il ou doit-elle apporter?

Une expérience de direction dans une PME, dans l’idéal une PME familiale. Le fonctionnement d’une telle entreprise est différent de celui d’une entreprise qui est la propriété d’un tiers anonyme. Dans l’idéal, une certaine proximité avec le marché des cosmétiques ou, du moins, l’industrie des biens de consommation en général. Le nouveau CEO doit également parler allemand et être très imprégné de la Suisse. Enfin, il doit respecter et promouvoir les valeurs, la culture et le rapport de l’entreprise RAUSCH avec ses collaborateurs.

 

Ces dernières années, les ventes ont augmenté mais la pression sur les marges a été maintenue. Comment RAUSCH contre-t-elle cela?

La pression sur les marges est spécifique au secteur. Le commerce de gros fait pression et les prix ont tendance à baisser. C’est pourquoi nous voulons devenir plus efficaces en optimisant nos procédés, en automatisant davantage notre production et en produisant de plus grandes séries.

 

Et où voulez-vous les vendre?

De plus en plus à l’exportation. Nos exportations dépassent déjà largement les 50% mais le potentiel de vente reste très important à l’étranger. Sur les sujets comme l’identité suisse et le développement durable, nous sommes dans l’air du temps et pouvons marquer des points.

 

Lorsque la crise du coronavirus est arrivée, RAUSCH a créé un désinfectant à toute vitesse. Pourquoi a-t-on arrêté de le produire?

Nous l’avons créé et commercialisé lorsqu’il y avait une pénurie de désinfectants. Nous avions l’alcool, c’est-à-dire la matière première, sur notre site et voulions aider à résoudre ce problème de pénurie. A présent, la situation s’est calmée. Nous avions prévu cela comme une action limitée dans le temps.

 

Comment RAUSCH a-t-elle géré la crise du coronavirus jusqu’à présent?

Très bien. Nous avons eu la chance que nos principaux canaux de vente, tels que les pharmacies, les magasins spécialisés et Coop, restent toujours ouverts. Nous n’enregistrons pas de recul majeur. L’année 2020 devrait être normale avec un chiffre d’affaires à peu près au niveau de celui de l’année dernière.

 

Utilisez-vous personnellement les shampooings RAUSCH?

Bien évidemment.

 

Et continuez-vous à vous équiper avec les articles Mammut pour vos excursions en montagne bien que vous soyez entré en conflit avec son conseil d’administration en 2016?

Je ne suis pas entré en conflit avec celui-ci. Au sein du conseil d’administration, nous avions tout simplement des opinions divergentes concernant la vision et la future stratégie. Même lorsqu’on est parti, on reste convaincu qu’un produit est bon. Je continue donc à m’équiper avec des articles Mammut, mais pas uniquement. J’utilise aussi des articles outdoor de la marque suédoise Fjällräven avec le renard rouge.

 

Parce que vous siégez au conseil d’administration de la maison mère Fenix Outdoor?

Tout à fait. Et parce que ce sont de bons produits.

 

Rolf G. Schmid, 61 ans, a dirigé la société suisse Mammut Sports Group pendant vingt ans avant de quitter son conseil d’administration à l’amiable en 2016. Depuis, il exerce différents mandats au sein de conseils d’administrations. Il préside la commission de surveillance de l’entreprise d’ennoblissement textile Cilander à Herisau et siège aux conseils d’administrations de la Mobilière, Mobility et Fenix – cette dernière rassemble plusieurs marques d’articles outdoor. Rolf G. Schmid est délégué du conseil d’administration de RAUSCH AG KREUZLINGEN depuis 2017.