Aronia | Qu'est-ce que c'est ça?

Les baies d’aronia (Aronia melanocarpa L.), dont la couleur violet foncé rappelle celle des myrtilles, sont originaires de l’est de l’Amérique du Nord. Elles ont la forme d’une toute petite pomme, d’où leur surnom de «baie pomme». D’un point de vue botanique, l’aronia est proche du sorbier. L’arbuste à feuillage caduc produit des fleurs délicates au printemps et prend une couleur rouge vif à l’automne. Il est cultivé en Pologne, en Ukraine, en Bulgarie et en Allemagne.

Les baies d’aronia ne peuvent toutefois pas être mangées crues, en raison de leur goût amer. Leur pouvoir thérapeutique a été attesté pour la première fois il y a plus de 50 ans. De nombreuses études et essais cliniques ont donné des résultats de recherches prometteurs pour diverses maladies et affections. Ainsi, la teneur élevée des baies en polyphénols est une bénédiction à la fois pour les plantes et pour les êtres humains.

Les principes actifs des polyphénols, dont les agents principaux sont les flavonoïdes et les anthocyanes contenus dans la couche extérieure des baies d’aronia, sont responsables de la coloration de la chair du fruit et la protègent des influences extérieures nocives. Dans l’organisme humain, la concentration élevée en flavonoïdes a une répercussion positive sur l’ensemble du métabolisme: elle stimule la régénération cellulaire dans le sang, les muscles et le tissu osseux, tout en préservant les cellules somatiques des dommages du stress oxydatif provoqué par les radicaux libres. A haute dose, les vitamines A, C, E, K et le groupe des vitamines B, ainsi que les minéraux que sont le calcium, le magnésium, le potassium, le zinc et le fer déploient également leurs propriétés curatives. Les baies d’aronia sont consommées soit séchées, comme les raisins secs, soit sous forme de jus.