Menu

Ortie | Qu'est-ce que c'est ça?

L‘ortie contient une multitude de substances, comme des vitamines, des tanins, des sels minéraux et de précieux acides aminés. Elle stimule les fonctions du cuir chevelu et favorise la croissance des cheveux.

Ortie

Presque tout le monde la connaît. Les uns l’adorent et voient en elle un incomparable don de la nature pour notre santé, les autres la considèrent comme de la mauvaise herbe et l’éliminent à coup de houe et de bêche ou de produits chimiques.

De mémoire d’homme, l’ortie a toujours été utilisée dans de nombreux domaines. Elle fait partie des plus anciennes plantes médicinales au monde.
Hippocrate de Cos (fondateur de la médecine en tant que discipline scientifique au 2e siècle de notre ère ) la recommandait déjà pour purifier le corps et le sang.
Elle contient de nombreux sels minéraux, des nutriments essentiels, des oligo-éléments, du potassium, ainsi que des vitamines A et C.

A titre de comparaison, voici les composants de l’ortie et de la laitue:

 100 g d’orties100 g de laitue
Vitamine C333 mg13 mg
Vitamine A0,74 mg0,13 mg
Fer7,8 mg1,1 mg
Magnésium71 mg11 mg
Potassium410 mg224 mg


Par conséquent, il n’y a pas de meilleur remède à la fatigue printanière que cette plante si riche en composants vitaux. Il existe d’innombrables recettes dans lesquelles l’ortie peut être utilisée en guise de cure de printemps pour éliminer les toxines accumulées dans l’organisme durant l’hiver.
Mais commençons par découvrir où pousse cette plante et quelles sont la meilleure période et la meilleure méthode de récolte.

Situation:

En dehors de l’Antarctique, l’ortie peut pousser partout. C’est une plante rudérale, ce qui indique qu’elle recherche les sites pollués et les «détoxifie». Productrice d’azote, elle suit les cultures et pousse particulièrement bien sur les sols enrichis en engrais et travaillés par l’homme. On la trouve plus rarement dans la nature intacte. L’ortie, que l’on qualifie également de plante ferreuse au premier degré, régule par ailleurs la teneur en fer du sol et a donc un impact positif sur tous les végétaux qui poussent là.

Meilleure période de récolte:

De mars à août, car les tiges sont alors fraîches et juteuses. Il est recommandé de porter des gants pour la récolte afin d’éviter que les poils urticants ne provoquent de désagréables cloques. Mais pas d’inquiétude, une fois les feuilles préparées, elles cessent de piquer et peuvent être consommées sans crainte. Pour la recette suivante, utilisez de préférence les feuilles de jeunes pousses d’orties.


Aucun produit trouvé.