Pitaya | Qu'est-ce que c'est ça?

Un dragon coloré conquiert la corbeille de fruits locaux. Le fruit du dragon, de son vrai nom pitaya ou pitahaya, fait partie de la famille des Cactées. En plus d’être hautement exotique et décoratif, il a un goût délicieusement sucré et rafraîchissant quand il est mûr.

Il est par ailleurs très sain, en raison de sa teneur en vitamines et minéraux, notamment en vitamines B, C et E, ainsi qu’en fer, en calcium et en phosphore. Les enzymes protéolytiques contenues dans la chair du fruit et dans les graines stimulent en outre la digestion. Le pitaya est essentiellement composé d’eau. Enfin, on compte tout juste 50 kcal ou 210 kJ dans 100 g de chair du fruit. En utilisation externe, le fruit du dragon assure une sensation de bien-être, car son extrait revitalise et rafraîchit la peau.

Ce cactus grimpant est originaire d’Amérique centrale, mais il est aujourd’hui cultivé plus largement au Nicaragua, en Chine, au Vietnam, en Thaïlande et en Israël. Sa fleur s’épanouit uniquement à la nuit tombée, où elle doit alors être pollinisée. Elle donne ensuite naissance au fruit, semblable à une figue de Barbarie. Le pitaya peut peser jusqu’à 500 grammes et mesurer au maximum 15 centimètres de long. Il faut attendre 20 ans avant de pouvoir réaliser la première récolte.

Avec ses écailles foliacées étranges, le pitaya ressemble à une créature fantastique, d’où son nom de «fruit du dragon». Il a une couleur extérieure rose vif ou jaune-vert. La couleur et le goût de sa chair varient en fonction des différentes variétés, mais la consistance est toujours semblable à de la gelée. On peut la comparer à celle d’un kiwi ou de groseilles à maquereau. Les pitayas roses ont une chair soit blanche, soit pourpre, avec de petites graines noires. Comme le kiwi, elle peut être mangée directement à la cuillère.