Les pellicules – souvent davantage qu’un problème gênant

La peau se «renouvelle» pratiquement une fois par mois. Les cellules mortes de la peau sont alors remplacées par des nouvelles. Normalement on ne distingue pas les cellules détachées à l’œil nu. Toutefois, si les cellules repoussent trop vite, celles du dessus ne se détachent pas des autres et restent collées. A partir de 500 cellules environ, ces «grumeaux» sont alors visibles sur le cuir chevelu sous forme de pellicules.

Les causes des pellicules sont multiples. Souvent, c’est une interaction de différents facteurs qui en sont à l’origine, comme le stress, l’air sec du chauffage, les soins inappropriés ou les changements climatiques, qui peuvent irriter la peau et le cuir chevelu et altérer leur milieu. Une prédisposition génétique peut également être la raison du renouvellement excessif des cellules de la peau. La conséquence: une vilaine neige sur les épaules et les habits. Presque tout le monde connaît cette forme passagère de pellicules. Elles dérangent, mais sont inoffensives, puisqu’elles posent un problème plutôt cosmétique que médical. Néanmoins, nous nous efforçons de nous en débarrasser rapidement. Par ailleurs, femmes et hommes en sont affectés dans une même proportion.

On suppose souvent à tort que c’est un manque d’hygiène qui cause le phénomène peu ragoûtant des pellicules. Mais c’est le contraire. Le fait de se laver trop souvent les cheveux peut dessécher encore plus le cuir chevelu, ce qui renforce encore la formation de pellicules. Un cercle vicieux, qui est également une charge émotionnelle croissante pour les personnes affectées.

Que sont les pellicules exactement, et surtout: comment s’en débarrasser?

Tout d’abord on distingue entre les pellicules sèches et les grasses La caractéristique des pellicules sèches est un cuir chevelu trop pauvre en graisse, causé par les raisons susmentionnées.  On les reconnaît à leur ruissellement blanc typique. Les pellicules sèches peuvent également se produire comme symptôme de maladies comme le psoriasis ou une allergie de contact. En raison de leur tendance à la peau sèche, les femmes sont un peu plus souvent affectées par cette forme de pellicules que les hommes, surtout à la ménopause. Les personnes concernées devraient éviter les mesures desséchantes, par exemple ne pas se laver les cheveux tous les jours et les laisser si possible sécher à l’air au lieu d’utiliser un sèche-cheveux.

Les pellicules grasses affectent souvent les gens qui tendent aussi à avoir un cuir chevelu gras. On reconnaît ce type de pellicules à leur aspect jaunâtre et huileux. Souvent c’est une levure nommée Malassezia furfur qui en est responsable. Ce champignon peut vivre tout à fait inaperçu sur un cuir chevelu sain. Ce n’est qu’en cas de forte production de sébum qu’il se reproduit très rapidement, car il se nourrit des graisses du sébum. Le champignon transforme la graisse en acides gras agressifs qui irritent le cuir chevelu, ce qui se solde par des démangeaisons et une desquamation. C’est la raison pour laquelle on se gratte plus souvent la tête, ce qui a pour conséquence des inflammations et des infections et crée un terrain nourricier optimal pour d’autres levures ou bactéries. Les pellicules grasses sont souvent plus grosses que les sèches et collent au cuir chevelu et aux cheveux en raison de leur adhérence.

Une autre cause des pellicules grasses est l’eczéma séborrhéique. Ici c’est uniquement la production accrue de sébum qui est responsable de la formation de pellicules, sans l’intervention d’une levure. Les pellicules grasses sont généralement accompagnées de fortes rougeurs du cuir chevelu. Elles affectent généralement des personnes présentant une production accrue de lipides par les glandes sébacées du cuir chevelu, causée par exemple par des changements hormonaux durant la puberté.

Ce qui aide vraiment à combattre les pellicules

Et voici la bonne nouvelle: il existe un remède durablement efficace aux pellicules! Des produits de soins capillaires doux, associés aux rituels de soins corporels appropriés, adaptés au problème et idéalement aussi une optimisation des habitudes et de l’alimentation. Ainsi on pourra bientôt dire définitivement adieu au problème gênant des pellicules.

Nous vous révélons ici les mesures exactes qu’il faut prendre dans ce but: Tout d’abord il faut mettre en question vos propres habitudes. Dormez-vous suffisamment? Vous accordez-vous des pauses? Consommez-vous une nourriture saine et variée? Buvez suffisamment d’eau. Les experts déconseillent l’excès de café ou d’alcool aussi vivement que le tabagisme. N’oubliez pas qu’une chevelure saine tire son origine d’un cuir chevelu sain. Vous pouvez exercer une influence positive par vos propres habitudes. Voici quelques conseils:

Mangez sainement et sciemment et prêtez attention à la qualité des aliments

Vous devriez renoncer dans la mesure du possible aux sucreries et aux produits de consommation de luxe contenant de l’alcool et de la nicotine. Ou du moins les consommer avec discernement

Accordez au corps et à l’esprit suffisamment de sommeil et des pauses de temps en temps

Renoncez aux douches trop longues et à l’eau trop chaude, de même qu’au lavage quotidien des cheveux

Utilisez des produits de soins spéciaux, adaptés à vos besoins – demandez conseil si nécessaire à un dermatologue ou à la pharmacie!

En cas de pellicules sèches, nous vous conseillons un shampooing avec une part élevée d’extraits naturels comme le tussilage et la prêle. Le plus important c’est un nettoyage approprié, en l’occurrence doux et non irritant, qui ne dessèche pas le cuir chevelu. Dans un deuxième temps, un complément judicieux est le soin du cuir chevelu. Laisser agir pendant une nuit quelques gouttes d’huile d’olive sur le cuir chevelu, c’est un bienfait pour un cuir chevelu abîmé et sec ou irrité et cela peut faire de réels miracles lorsque les cheveux sont stressés par le port de bonnets en hiver. Les terres médicinales et les argiles représentent une véritable cure de détoxication pour le cuir chevelu.  Elles ont un effet désinfectant et apaisant, également en cas de démangeaisons.

La base, c'est le shampooing approprié

Le  au tussilage ne se contente pas de nettoyer le cuir chevelu en douceur et avec ménagement, mais il réduit aussi la prolifération des levures, de sorte que la peau peut se régénérer et retrouver son équilibre. L’extrait de tussilage qu’il contient est riche en substances mucilagineuses; il atténue les irritations et apaise les inflammations. De plus, l’extrait de racine de bardane désinfecte et libère le cuir chevelu des pellicules sèches excessives. Le shampooing peut être utilisé sans problèmes pendant une période prolongée. L’innocuité et la douceur des produits ont la priorité absolue. Les ingrédients purement chimiques semblent certes souvent donner des résultats plus rapides, mais leur action est plutôt de courte durée et ils déséquilibrent généralement encore plus le cuir chevelu.

En complément au shampooing, un bon tonique pour le cuir chevelu est important. Avec la  RAUSCH Huflattich ANTI-SCHUPPEN LOTION  au tussilage, les structures cellulaires parfois croûtées sont détachées en douceur du cuir chevelu grâce au soufre élémentaire dermatologique, à l’extrait de tussilage, au distillat de mélisse citronnée et à l’extrait de racine de bardane. Il faudrait toujours laisser agir quelques heures ou pendant la nuit la lotion contenant la teneur la plus haute possible en ingrédients naturels.  Elle exerce une action désinfectante et apaise les rougeurs et les démangeaisons. Son efficacité durable a été prouvée par des tests dermatologiques indépendants. Les pellicules ont été réduites de 83% en quatre semaines seulement. De nombreux clients satisfaits nous confirment également cet effet.

Si l’on tend à avoir un cuir chevelu et des pellicules gras, il faudrait recourir à une autre ligne de soins capillaires: dans ce cas des nutriments légèrement dégraissants et antiseptiques sont nécessaires.  Un shampooing à base d’extrait d’écorce de saule a une action efficace et bienfaisante. Grâce à sa teneur en soufre, il libère le cuir chevelu des graisses excessives et apaise les démangeaisons. Le distillat d’écorce de saule qu’il contient est exempt de benzo[a]pyrène et a une action légèrement antiseptique et antipelliculaire, tout comme l’huile de thym qu’il contient également.

Il existe donc une solution compétente pour tout type de pellicules. Il faut d’une part un conseil complet et d’autre part la disposition personnelle à s’attaquer au problème et à y réagir par un ajustement des habitudes: dormir plus, se nourrir plus sainement et faire confiance aux ingrédients éprouvés de la nature.

Nous avons déjà aidé de nombreuses personnes à se débarrasser des pellicules. Essayez vous-même. RAUSCH vous propose une solution complète, douce et durable pour votre problème de pellicules: en quatre semaines seulement, vous les aurez réduites dans une proportion allant jusqu’à 83%. Chez RAUSCH, nous vous promettons l’efficacité.