Andiroba | Qu'est-ce que c'est ça?

L’andiroba (Carapa guianensis) est un arbre qui pousse dans les forêts tropicales d’Amérique du Sud et qui fait partie de la famille des Meliaceae. Son bois est utilisé pour la fabrication de meubles et de bateaux. L’andiroba sert également aux efforts de reboisement des vastes étendues dévastées par l’agriculture sur brûlis.

C’est toutefois l’huile d’andiroba qui possède une grande utilité économique. Elle est produite à partir des graines contenues dans les fruits, dont l’apparence rappelle celle des châtaignes. Un arbre produit en moyenne 125 kilogrammes de graines par an, qui permettent d’obtenir environ 20 litres d’huile. Pour l’extraire, il faut d’abord faire ramollir les graines pendant deux semaines, jusqu’à ce qu’elles se désagrègent, puis les presser à froid selon un procédé mécanique simple. On obtient alors une matière grasse blanche à jaunâtre, quasiment une sorte de beurre, qui dégage un parfum relevé de noix.

L’huile d’andiroba est traditionnellement utilisée par les Indiens d’Amazonie pour leurs peintures corporelles. Au Brésil, elle sert également à la production de savon. Sa teneur en gédunine en fait en outre un répulsif contre les moustiques, mouches et autres parasites nocifs pour la peau. Pour cela, l’huile est soit appliquée directement sur la peau, soit transformée en bougies qui sont ensuite allumées pour éloigner les moustiques. Cette «huile d’Amazonie» bien tolérée et adaptée à tous les types de peaux s’est aujourd’hui largement imposée et se retrouve sous forme de produits de beauté et de bien-être.