Orpin rose | Qu'est-ce que c'est ça?

L’orpin rose (Rhodiola rosea) est une plante grasse vivace de la famille des Crassulacées. Elle pousse dans des conditions extrêmes, dans les failles des parois rocheuses des hautes plaines et des falaises du bord de mer d’Europe, de Sibérie, d’Amérique du Nord, d’Asie centrale et de l’Himalaya. Les racines commercialisées sont généralement issues des montagnes de l’Altaï. La plante a aussi fait l’objet de tentatives de culture réussies dans les Alpes suisses.

Le nom d’orpin rose est dû au parfum de rose que dégage la racine râpée. Dans les pays scandinaves et en Russie, l’effet stimulant de la plante est apprécié depuis la nuit des temps. Les Vikings et les peuples de Sibérie en utilisaient la souche tubéreuse pour ses effets hémostatiques et pour se protéger des infections. Dans la médecine russe, l’orpin rose fait depuis longtemps figure de plante adaptogène, c’est-à-dire de plante qui aide l’organisme à s’adapter au stress et aux changements de situation. Cela lui a également valu le surnom de «racine d’or». Parmi les composants de la plante, on retrouve des tannins, des principes actifs antioxydants et de la rosavine, qui ralentissent le processus de vieillissement et ont également des effets positifs sur la peau grâce à leur action anti-âge.

Dans la culture populaire, l’orpin rose était également utilisé contre les états dépressifs, la fatigue et les difficultés de concentration. Ces dernières années, des études sont venues confirmer son effet bénéfique sur la capacité de réflexion et d’apprentissage. La plante est généralement employée dans le traitement des symptômes de fatigue, d’épuisement, d’irritabilité et de tension. Les racines de la plante sont utilisées à des fins médicinales. Dans certains pays, on prépare même des légumes à l’orpin rose. En infusion, il suffit de mettre une cuillère à café de racine finement hachée dans une bouteille thermos et de la remplir d’eau bouillante. Ce mélange se boit ensuite le lendemain, après avoir infusé toute la nuit.